Le Bhoutan en bref

Le Bhoutan est un petit pays, comme la Suisse mais avec seulement 750’000 habitants. Engloutit par l’Himalaya, il possède des frontières avec l’Inde et le Tibet.

Le Bhoutan est un royaume, actuellement c’est le cinquième roi qui dirige le pays. Le troisième ayant ouvert les frontières du pays au tourisme et à l’import/export principalement avec l’Inde.

Si vous avez déjà voyager en Asie, eh bien le Bhoutan ne se compare pas avec le reste de l’Asie.

L’école est gratuite, l’accès aux soins également. Tout est payé par le gouvernement qui reçoit de l’aide d’autres pays et des touristes. Eh bien oui, pour venir visiter ce petit pays incroyable, on a cassé la tirelire mais comme on dit :  » on ne vit qu’une fois et surtout on travaille pas que pour payer nos impôts ! ». Du coup, le Bhoutan c’est 250$ par jour/personnes. Tu ne passes donc pas un mois là-bas mais pour nous en 10 jours sachant qu’on ressort par Guhawati en Inde, on aura presque vu tous les districts, on le traverse d’ouest en est. Sur ces 250$, 65$ vont au gouvernement pour payer l’école et les soins et le reste paie le salaire du guide/chauffeur (obligatoire) et des hôtels/visites etc. Sur place, nous payons nos souvenirs et la bière de l’apéro.

Nous avons décidé de cibler ce voyage sur la découverte du pays et de sa culture, il est aussi possible de faire des treks au Bhoutan. Il y a apparement beaucoup de possibilité. Par contre, la plupart des sommets de > de 7000m n’ont jamais été gravis, c’est interdit, car pour les bhoutanais la montagne est sacrée et protège leur pays.

Sur les routes, pas besoin de prier pour ne pas mourir. Les gens klaxonnent très peu et respectent les priorités (bon, il n’y a pas beaucoup de circulation). Sur les routes, on observe pleins de panneaux qui parlent du réchauffement climatique, de préserver l’environnement en ne jetant pas les déchets par terre (et ça marche), des panneaux de prévention des drogues et de l’alcool. Apparemment, les Bhoutanais aiment bien l’alcool surtout local, le Ara (ressemblance avec le saké). Du coup pour limiter leur consommation, le gouvernement interdit de boire/vendre/acheter de l’alcool tous les mardis! (Dry Tuesday).

Ou encore:

« you must be the change you want to see in the world! »

« drive don’t fly »

« you begin with tobacco and you end up with harder drugs! » Aïe!

Les Bhoutanais sont quasiment tous vêtu de leur habit traditionnel. Ils sont à 99% bouddhiste et la religion est aussi importante que la politique. Le chef Abbot, qui est le chef des moines si on veut, est aussi important que le Roi. La religion est omniprésente, on y voit des centaines de temples, monastères, stupas. Notre guide prie dans chaque temple. Les moines sont nombreux et vivent dans les différents temples. Il y a aussi des nonnes, mais beaucoup moins.

Le sport national est le tir à l’arc, impressionnant, ils tirent à 145 m sur une toute petite cible. Ils dansent quand ils touchent la cible, mais ce n’est pas très fréquent vu sa taille!!

Tir à l’arc bhoutanais

L’animal national est le … Takin ! Vous aussi vous n’avez jamais entendu ça ? Selon la légende, un moine fou avec des pouvoirs surnaturels aurait créé cet animal pour prouver aux gens ses pouvoirs. Il demanda à deux personnes d’aller chercher ce qu’ils voulaient dans la forêt et de les ramener. L’un des deux est revenu avec un os de chèvre et l’autre de vache. Le moine créa le Takin à partir de cela. Bon, nous, on a toujours pas trouvé les ressemblances…

Concernant la nourriture, nous avons très bien mangé, mais nous étions un peu déçu, ils adaptent la nourriture pour les touristes. On a demandé à notre guide de goûter la nourriture bhoutanaise. Du coup, on a compris pourquoi ils s’adaptent et pourquoi il y’a autant de piments qui sèchent sur les toits. Les Bhoutanais ne mangent pas épicé, il mange du piment!

B2518E2B-BAB4-4246-A44B-4575880FE1FB

Nous avons été surpris de voir qu’il n’y a pas de mendicité et les gens s’en fichent un peu si tu achètes ou pas. En fait, même s’il y a de la pauvreté, tout est fait pour que chaque personne puisse travailler et subvenir à ses besoins. Les gens semblent vraiment heureux au pays du bonheur, ils sont réellement gentils et d’une politesse extrême, parfois trop, on a pas l’habitude. Ils sont très curieux de savoir d’où tu viens et touché (ça les fait bien rigoler) quand on essaie de parler bhoutanais.

Voilà, pour le Bhoutan en bref, on harcèle un peu notre guide de questions donc si vous avez des questions n’hésitez pas, sinon un conseil, venez voir par vous-même !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :