Paro

Nous voilà parti du Népal pour rejoindre le pays du bonheur, le Bhoutan. C’est avec Druk Air (une des seule compagnie qui va au Bhoutan) que nous allons faire ce court vol (un peu plus d’une heure !), pour rejoindre le seul aéroport international du pays, à Paro.

C’est un vol vraiment impressionnant, car on survole la chaîne de l’Himalaya (et l’Everest !!!) et surtout aussi parce que l’aéroport de Paro est connu pour être un des plus dangereux au monde : on vol à travers les montagnes, avec du vent, la piste ne fait que 2 km de long et il n’y a que 8 pilotes au monde qualifiés pour diriger un avion dans ces conditions !!! Mais on a réussi 😄.

Karma et Ganish, notre guide et notre chauffeur nous attendent à la sortie et nous emmènent à notre hôtel. À notre grande surprise, on a été upgradé dans un hôtel qui était un ancien palace de la famille royale ! Autant dire qu’on est ravi.

Découverte de Paro

Une fois installé, départ à la découverte de la région. On commence par visiter le musée de la ville. C’est un musée très intéressant qui nous fait découvrir l’histoire du Bhoutan, la faune et flore du pays, leurs différentes traditions mais aussi toutes les danses pratiquées avec des masques lors de festivals. Il faut savoir que le Bhoutan est un des pays où il y a le plus de festivals et que leurs danses retracent certains mythes et légendes du pays.

Paro est un des district du Bhoutan, avec environ 40’000 habitants (selon notre guide). C’est aussi la deuxième plus grande ville du pays.

772905C7-3B14-468A-915D-75177988DBE8

Dzong de Paro

Depuis le musée, on descend pour rejoindre et visiter le Dzong de Paro. Pour info, un Dzong est un monastère/forteresse qui servent de centre religieux, militaire, administratif et social dans chacun des districts du pays. On y trouve un monastère dans chacun. On est assez impressionné par la taille et l’architecture de ces bâtiments.

Puis, on reprend la voiture pour rejoindre le centre ville et faire un petit tour dans la rue du « shopping » 😄. C’est plein de magasins pour touristes avec beaucoup d’artisanat local, très joli mais vraiment pas pratique à trimballer pendant 8 mois de voyage !

Tiger’s Nest (Taktshang)

Le lendemain matin, On part pour aller au départ du « trek » pour rejoindre le Tiger’s Nest. C’est le plus célèbre monastère bouddhiste du Bhoutan, il est accroché à la falaise à 3120m d’altitude. La légende dit que Guru Padmasambhava (le second Bouddha né du Lotus) a volé jusqu’à ce lieu à dos de tigre afin de soumettre les démons qui s’y trouvaient. Le temple a ensuite été construit autour de la grotte dans laquelle il a médité.

Pour atteindre le temple, on se fait une petite heure de marche en montée dans la forêt (tellement facile après 9 jours de marche au Népal !!!). On arrive en haut avec une vue magnifique sur la falaise et sur le Tiger’s Nest.

Avant d’entrer, notre guide nous dit qu’on doit laisser nos affaires à l’entrée. Effectivement, au Bhoutan, il est interdit de filmer ou de prendre des photos à l’intérieur des temples. Le Tiger’s Nest se compose de 7 temples qui peuvent tous être visités. L’entrée des temples est toujours décorées avec de magnifiques fresques, représentant les dieux de la sagesse, de la puissance et de la compassion, et aussi les 8 symboles de chance bouddhistes.

A l’entrée du premier temple, on trouve un gros rocher avec un creux de la taille du pouce. Apparemment, si on arrive à poser notre pouce les yeux fermés au bon endroit, nos vœux se réaliseront. On essaie, bien sûr, mais sans succès…

Dans les temples, une odeur constante d’encens nous accompagne. Dès l’entrée, on est éblouis, ils sont magnifiques, très colorés et remplis de statues dorées. Une autre légende raconte qu’une de ces statues de Bouddha (speaking Buddha) était transportée à pieds jusqu’au temple et durant le voyage, alors que les personnes la transportant n’en pouvaient plus, le statue a parlé et leur a redonné le courage de continuer. Ces histoires nous font toujours sourire, mais c’est impressionnant de voir à quel point elles ont marqués le pays.

Drugyel Dzong

On redescend de cette magnifique visite du Tiger’s Nest pour aller voir le Drugyel Dzong. Il est malheureusement en reconstruction, car il a été détruit lors d’un incendie, causé par les lampes au beurre… Eh oui, on a découvert qu’au Bhoutan, beaucoup de temples et monuments sacrés utilisent des bougies au beurre pour les cérémonies et les laissent allumées sans forcément de surveillance…

Kyichu Lhakhang (plus vieux temple de Paro)

Notre journée se termine gentiment, il nous reste encore une visite, un des plus vieux temple du Bhoutan. Il a été construit au 7ème siècle. Un magnifique oranger pousse dans la cour du temple, notre guide nous explique qu’il est sacré, car les oranges poussent toute l’année ! Il faut aussi savoir qu’on ne rentre pas dans un temple avec nos chaussures, on doit les laisser à l’entrée !

Nos pieds nus sur le vieux sol en bois, l’encens, les couleurs, les offrandes, les statues dorées et aussi les prières des moines font de ces visites des moments forts et inoubliables.

Demain, on quitte Paro, avec de magnifiques souvenirs, pour rejoindre la capitale, Thimphu.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :