Bumthang

Le district de Bumthang, toujours situé au centre du Bhoutan. Pour y arriver, soit une route en construction, soit un petit aéroport national. Bien sûr, on a pris la première option (bien plus drôle). Bumthang est le coeur spirituel du pays, c’est la région où il y a le plus de temples et de festivals.

En arrivant, on trouve vraiment quelques ressemblance avec nos campagnes suisses. Des fermes avec des vaches dans des enclots, pas sur la route !

Suisse ou Bhoutan?

Sachant que là-bas, un suisse marié à une bhoutanaise s’est installé et fabrique de la bière blanche et du fromage ! On est presque comme à la maison !

On se balade à pied pour visiter différents temples. Le premier est un peu particulier, car à l’intérieur pas de statue de différents dieux ou divinités mais une représentation immense du Nirvana (paradis). Les poutres sont sculptées et peintes d’une manière plus qu’incroyable, on hallucine à chaque fois. Dommage qu’on ne puisse pas le partager avec vous mais c’est aussi ce secret bien gardé (l’intérieur magique des temples) qui fait le charme du Bhoutan.

Ensuite, visite de trois temples collés les uns aux autres. L’un construit par le 1er roi, l’autre par la Grand-mère du 4eme roi et le dernier par le deuxième Bouddha (celui né d’une fleur de lotus). Un moine nous accueille et complète les informations de notre guide. À la fin, comme souvent, il propose, surtout aux bhoutanais mais volontiers aux touristes, de l’eau sacrée (celle-ci avait vraiment un goût particulier, souvent ils mettent du safran), le moine en verse un peu dans ta main, tu en bois un peu et le reste tu le mets sur ta tête. Ils pensent principalement que ça peut guérir certaines maladies.

Nous traversons ensuite la rivière (Chamkhar Chhu) pour rejoindre le dernier temple. C’était le plus vieux temple du Bhoutan jusqu’à ce qu’il brûle en 2010 (satanée lampe au beurre !), comme la statue qui symbolisait ce temple n’a pas brûlé, ils ont construit le nouveau temple autour du vieux. Dans ce temple, nous croisons des personnes en train de faire le tour du temple en courant avec des chaînes sur le dos. Je questionne Karma, qui m’explique que c’est pour enlever la négativité que nous avons en nous.

Rivière Chamkhar chhu

L’après-midi, visite du Dzong de Jakar, où nous avons la chance de voir les moines répéter les danses traditionnelles du festival qui arrive prochainement. C’est un moment unique, ils sourient en nous voyant arriver.

Seconde nuit à Bumthang, bercée par les aboiements des chiens, demain on part direction l’est, peu touristique, peut-être encore plus authentique. Demain, grosse journée de voiture, mais ce qu’il y a de bien avec notre guide, c’est que c’est sûrement l’homme qui connaît le plus d’histoires et même des blagues ! Au Bhoutan, tout s’explique par des histoires !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :