De Mongar à Samdrup Jongkhar (frontière indienne)

Départ pour environ 6 heures de voiture depuis Bumthang pour aller dans l’est du pays. La route n’est pas très longue, mais vu qu’elle n’est pas finie (beaucoup de boue), ça nous prend beaucoup de temps pour faire des petites distances. On passe un col à 3700m d’altitude, avec une jolie stupa et pleins de drapeaux de prières. Notre guide nous explique que si on trouve une stupa et des drapeaux au passage de chaque col, c’est pour protéger les vallées des mauvais esprits. Donc les bhoutanais placent les drapeaux afin de prier et d’apaiser les esprits maléfiques.

La route est longue… surtout quand elle n’est pas large, boueuse et qu’un précipice se trouve sur le côté. On s’arrête quand même quelques fois pour se dégourdir les jambes, on voit pas mal de cascades et de rizières.

Depuis le col, on fait une bonne descente, qui nous fait radicalement changer de climat. On passe du froid et du vent montagneux à un climat beaucoup plus chaud et tropical. Les arbres et plantes changent beaucoup. On descend de la voiture pour marcher un peu, Karma nous propose de continuer la route à pieds un moment et ils nous rattrapent en voiture plus loin. C’est vraiment un paysage très beau. Notre voiture arrive au loin et nous dépasse… sans s’arrêter. A ce moment, on se dit qu’ils nous font une blague, mais on espère quand même qu’ils nous attendent pas loin 😄. C’était effectivement un blague, ils se marrent, nous aussi, et on remonte pour continuer la route.

Mongar

On arrive à Mongar dans une sorte de brume, qui serait en fait un feu de forêt lointain, dont la fumée envahi toute la vallée. Mongar est une toute petite ville (on appèlerait ça un village chez nous !), dans laquelle on a un peu l’impression d’être les seuls touristes. En fait, il y a de moins en moins de touristes quand on se dirige plus vers l’est.

Check-in à l’hôtel fait, on part visiter le Dzong et le temple, à quelques minutes à pieds. Le premier Dzong de la ville était construit à une trentaine de kilomètres, ce qui faisait un peu loin pour les habitants. Lorsqu’il tombe en ruine, ils décident d’en reconstruire un plus au centre.

Quand on arrive, le temple est fermé. La plupart des temples sont maintenant verrouillés, à cause des vols, et c’est un des moine qui en est le gardien. Il vient donc nous ouvrir et nous fait visiter l’intérieur. Comme à chaque fois, on est épaté de la richesse de ces temples, tant au niveau des couleurs que des statues qu’on y trouve. Un truc qui nous a fait rire aussi, c’est le fait d’y trouver des coffres-forts à l’intérieur, le moine explique qu’ils contiennent les reliques de l’ancien Dzong (mais personne ne les a vues ni n’a le droit de les voir, sauf le roi et le Chief Abbot…). Donc on ne sait pas vraiment ce qu’il y dedans.

Trashigang

Encore une belle journée, remplie d’heures de voiture au bord du gouffre 😁, en direction de Trashigang. A cause des travaux d’élargissement de la route, on doit passer par des points de contrôle qui sont ouverts qu’à certains moments dans la journée (de 10h à 10h30, de 12h à 12h30,…). Vu qu’il est 10h20 et qu’il semble que le point de passage soit encore loin, notre chauffeur se dépêche un peu. Autant dire qu’on est pas tranquille dans la voiture. Rouler assez vite, sur des routes en terre/gravier, avec beaucoup de virages et toujours ce foutu précipice à côté de nous, nous stresse un peu… Mais on arrive à 10h32. La route est déjà fermée. Karma sort de la voiture est déplace le cône qui fait office de barrière pour qu’on puisse continuer.

On arrive au second point de passage, où les travaux ont déjà commencé. Des grosses machines font tomber des bouts de la montagne sur la route, donc pas possible de passer. Devant nous, un chauffeur de bus se chauffe avec les ouvriers pour leur dire qu’ils doivent le laisser passer, parce qu’il est arrivé à 10h59 (la route ferme à 11h)… Il finit par réussir son coup, et une machine de chantier descend de la montagne pour débarrasser la route. On en profite aussi pour continuer notre chemin.

57D155FE-F37F-40C5-A26E-042CAB4CD9D6

Trashigang est une ville assez incroyable, car il n’y a presque pas de surface horizontale. Tout est construit dans la montagne et le climat y est assez aride. Comme on est arrivé tôt, on continue un bout pour rejoindre Rangjung (un tout petit village). Les paysages sur la route sont magnifiques, on navigue dans la vallée entre les montagnes pleines de verdures, c’est vraiment beau !

A Rangjung, pas grand chose à faire, sauf de visiter le monastère qui s’y trouve. Il s’agit d’un magnifique monastère tibétain, l’architecture change pas mal comparé aux temples bhoutanais. Puis on retourne à Trashigang, pour la visite du Dzong (pour changer 😉), qui est en reconstruction actuellement. On visite également le temple et on rencontre des moines en train de fabriquer les fameux gateaux de cérémonies. Ils sont fait de beurre et colorant principalement. Le rendu est vraiment magnifique !

Samdrup Jongkhar

Dernière étape de notre périple bhoutanais, après 10 magnifiques journées pleines de souvenirs.

Pour être honnête, cette ville n’a pas vraiment d’intérêt, c’est juste le chemin obligé pour rejoindre la frontière indienne. Donc, à part un marché de légumes et pleins de magasins vendant toutes sortes de choses importées d’Inde, on a vite fait le tour.

Mais ça nous permet de faire un peu le point sur la découverte de ce fabuleux pays. Dernier repas avec Karma et Ganesh, demain nous traversons la frontière.

———— VIDÉO BHOUTAN ————

Publicités

Un commentaire sur “De Mongar à Samdrup Jongkhar (frontière indienne)

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :