Delhi: notre maison

Bonjour à tous!

Comme vous le savez, nous sommes bloqués à Delhi pour une durée indéterminée en attendant que nos visas pour quitter le pays soient fait.

On occupe nos journées en visitant la ville et ses moindres recoins. Et surtout, on prend notre temps. Grasse matinée, petit-déjeuner tranquille au coin d’une rue et visite de la ville surtout en métro (pas cher, facile à utiliser et propre, en plus pour les filles qui voyagent seule il y a des wagons « women’s only! »). Dans l’article précédent, nous vous avions déjà expliqué quelques monuments intéressant que nous avions découvert ici.

Mercredi, nous nous sommes rendus dans le fameux bureau des étrangers afin de leur transmettre le numéro de téléphone de notre hôtel. Ils nous avaient dit que nous pouvions sans autre quitter Delhi (mais sans aller trop loin). Du coup, on s’est dit qu’on allait aller à Agra en train pour le week-end, comme le week-end rien n’avancera de toute façon. On fait quelques recherches pour comprendre les trains indiens!

On se rend à la gare où se trouvent le bureau des étrangers pour prendre les billets de train (on sait où se trouve ce bureau puisqu’on traverse la gare tous les jours pour se rendre au métro). Mais voilà, à Delhi rien n’est jamais facile. On arrive devant la gare et comme tous les jours un type (qui ne travaille pas pour la gare bien sûr), nous demande notre billet de train, comme tous les jours on AURAIT dû lui dire qu’on allait prendre le métro, mais comme on sait pas encore assez bien mentir, on lui a dit qu’on allait acheter nos billets de train. Et là, problème, le type nous soutient formellement que pour acheter des billets de train il faut prendre un rickshaw pour se rendre dans un bureau à Connaught place. Je lui soutiens le contraire, mais non il refuse de nous laisser passer et est même prêt à nous payer le rickshaw!!!! (Sachant que si nous étions aller dans ce bureau, il aurait touché une commission et nous nous aurions jamais eu de billets de train!). Bref, ennervé, on s’éloigne et on retente d’un pas décidé et rapide et on fini par passer. On se rend au bureau pour acheter nos billets après avoir regarder sur internet le nom, le numéro du train et choisi parmis les nombreuses classes. Sauf que bien sûr, au bureau ils nous font comprendre que SANS CE P**** DE TAMPON on ne peut pas avoir de billets de train. Ils nous disent d’essayer de voir sur internet directement sauf que une fois dans le train, le contrôleur vérifiera le tampon!!!!!! Comme on ne veut pas aggraver notre cas, on abandonne le train.

Lendemain, départ pour la visite du lotus temple. Il y’a un arrêt de métro (Kalkaji mandir) à 10 minutes de l’entrée. Le lotus temple est récent puisqu’il a été achevé en 1986. Il s’agit d’un temple fait de marbre en forme de lotus. Il est considéré comme le « temple mère » d’Asie du Sud. C’est un monument qui est ouvert à toutes les religions. En effet, il s’agit d’une des 8 maisons d’adoration bahà’ies, le bahaïsme est une religion proclamant l’unité spirituelle de l’humanité. L’intérieur du lotus est une vaste salle avec des bancs en bois et en marbre, le silence qu’on y trouve…fait beaucoup de bien.

De retour à l’hôtel après cette jolie journée, le mec de l’hôtel nous explique qu’on doit quitter l’hôtel maintenant, car il n’y a sois-disant plus de chambres (c’est évidemment faux). Un peu excédé on fait nos sacs et on part à la recherche d’un autre hôtel. Nous en avions repéré un sympa ce matin où nous étions allés déjeuner. On tente là-bas, après multiples explications en essayant de leur expliquer que c’est écrit noir sur blanc qu’ils ont le droit de nous loger, ils refusent. Je pète un plomb (Julie) et pleurs de rage. Apparement, cet indien là n’aime pas voir les filles pleurer. Ils nous indiquent un autre hôtel puis un autre mais ils disent tous ne pas avoir de chambres!!!! Finalement, le mec nous ammène vers un autre indien qui semble mieux comprendre notre situation. Il nous demande de retourner à l’hôtel précédent obtenir un formulaire (encore un) qui prouve qu’ils nous ont logé! Le fameux formulaire obtenu, nous nous installons dans notre suite (humour). On se plaint pas on a un toit et bien moins cher que le précédent. Après tout ça, un petit verre (sweet lime soda) s’impose, sur le toit d’une guesthouse nous rencontrons deux suisses et une française qui reviennent de Bir (nord de l’Inde) où ils ont fait du parapente à fond!

On sympathise et on décide de tous partir manger ensemble. Petite soirée sympa autour d’un bon thali qui nous change les idées.

Demain c’est vendredi, après c’est le week-end, autant dire que jusqu’à lundi rien ne va bouger! Du coup vendredi fin de matinée, petit-déjeuner délicieux et départ pour les visites (on commence à avoir nos petites routines). On prend le métro, cette fois jusqu’à Qutab minar, un immense site où se trouve un minaret magnifique. L’entrée est quand même de 500 roupies contre 30 roupies pour les indiens… On se fait également avoir par un mec de la sécurité qui s’est pris pour un photographe professionnel et nous a fait posé comme des mannequins. On a bien rigolé mais bien sûr, même quand tu ne choisis pas, il faut payer. Photos de la honte ci-dessous:

Au retour, nous nous arrêtons visiter la maison où Gandhi a vécu ces 144 derniers jours et où il a été assassiné. Cette maison se trouve dans un quartier chic de Delhi (on hallucine un peu), calme, plutôt propre. La maison est grande, il y a un grand jardin et ces derniers pas sont marqués par des pas en pierre. Le musée retrace son histoire de sa naissance à sa mort (très intéressant). On peut y voir sa chambre et quelques objets qui lui appartenait dont ses fameuses lunettes. C’est très touchant de se retrouver dans la maison de ce grand homme.

Retour dans notre quartier de Pahar Ganj pour l’apéro et l’écriture du blog. Après le souper nous retournons à l’hôtel pour payer notre chambre. Nous tombons sur le responsable de l’hôtel qui est au courant de notre situation et nous explique qu’il est pratiquement le seul dans le quartier à comprendre ce genre de problème et à accueillir les sans papiers comme nous!!!!! Ouf on ne se fera pas virer de cette hôtel! La journée se termine bien!

Donc si vous avez un problème de visa à New Delhi, la Guest House Yes Sir vous accueillera (600 roupies la nuit pour deux)!

 

Pour terminer cette belle journée une petite phrase de Gandhi:

« I am a man of peace. I believe in peace. But I do not want peace at any price. Do not want peace that you find in the grave; but I do want that peace which you find embedded in the human breast, which is exposed to the arrows of a whole world, but which is protected from all harm by the power of the almighty god. » M.K Gandhi

M.K Gandhi

3 commentaires sur “Delhi: notre maison

Ajouter un commentaire

  1. Bon bah toujours en galère à Delhi à ce que je vois !
    Il est très facile de prendre un train sans visa en fait (sans passer par le bureau pour les étrangers). Par contre vous aurez toujours ce même problème d’hôtel à Agra ou ailleurs si vous souhaitez y passer la nuit. Certains petits hôtels ne demandent pas de photocopies du visa, mais ce n’est pas fréquent.

    Vous avez le temps de profiter de la ville en tout cas 😁

    Dimanche matin faites un tour à Daryaganj, c’est le marché aux livres. Le dimanche après midi il y a des petits matchs de lutte indienne (kushti) près du fort rouge, pas loin du kabootar market, le marché des pigeons (il s’agit de l’oiseau et pas forcément du client…) dans un parc, si on peut appeler ça comme ça.
    Vous pouvez aussi vous baladez à Hauz khas Village (ligne jaune du métro + rickshaw). Il y a quelques boutiques d’artisans, des restaurants et cafes, un parc, des ruines…
    Vous pouvez aller voir le quartier des potiers kumhar gram près de la station de métro Uttam Nagar East (exit 1) ligne bleue.
    Si jeudi vous êtes encore coincés ici, allez aux ruines Feroz Shah Kotla l’après-midi (entre les stations Delhi gate et ITO, près du stade de Cricket du même nom), et à Nizamuddin ensuite pour (manger du biriyani, des kebabs, des shawarmas…) écouter les Qawwalis.
    Si vous avez besoin d’électronique (téléphone, appareil, ordi..), vous pouvez aller à Nehru place (sur la violet line du métro). Il y a aussi un cinéma moderne si vous voulez voir un film de Bollywood ou autre.

    Voilà quelques idées pour vous aider à passer le temps…
    Bon courage

    J'aime

    1. Eh oui toujours en galère! Mais y’a pas mal de choses à faire et à voir à Delhi donc on trouve quand même de quoi s’occuper. Merci beaucoup pour ces infos, on en utilisera certainement afin de profiter de ces quelques jours ici 😄.

      J'aime

  2. Courage! c’est les aléas des grands globe-trotters 😉 il est évident que Tolochenaz est moins touristique mais il n’y a pas besoins de TAMPON … On pense bien a vous et de tout coeur souhaitons que cette mésaventure ce termine vite … Gros gros becs papa et Brigitte

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :