Le mont Cook/Aoraki et le lac Pukaki

Après notre visite des fjords de Milford Sound, nous nous sommes dirigés vers Queenstown. Nous croisons comme partout dans le sud, des terres à perte de vue, des lacs, des champs remplis de vaches, biches et moutons (probablement plus nombreux que les néo-zélandais!). C’est aussi dans cette région que sont fait nos supers pulls en merino de la marque Icebreaker®. Queenstown est une très jolie ville au bord du lac de Wakatipu. Les alentours sont aussi connu pour le vin, que nous dégustons tous les soirs à l’apéro (presque tous les soirs) et nous y trouvons également beaucoup de fruits et légumes délicieux et surtout pour mon plus grand bonheur (Julie) du saumon!!!!!

Nous décidons de grimper sur une colline pour avoir une vue panoramique du lac et de ses environs. Nous rejoindrons ensuite notre camping gratuit pour la nuit après avoir faire nos courses dans notre supermarché habituel!

Le lendemain matin, nous roulons avec notre fidèle compagnon « Dolly » (qui a déjà avalé plus de 4000km!) vers le Mont Cook, la plus haute montagne de Nouvelle-Zélande (3724m). L’idée étant d’y passer quelques jours afin d’explorer la région en marchant. Pour se rendre au village où se trouve le centre d’information, nous longeons ce qui est probablement une des plus belle route du monde, la route du lac Pukaki, pas de besoin de la décrire, les photos s’en occupe.

Arrivés au village du Mont Cook, pluie, vent et nuage, c’est pas grave demain ils annoncent beau et nous sommes juste passés chercher des infos. Alors le programme des prochains jours : demain, randonnée d’une journée à la Mueller Hut (refuge sommaire comme au Tongariro), dernière construite en 2003 par le célèbre Edmund Hillary, premier alpiniste à avoir gravit l’Everest. La randonnée est proposée sur deux jours avec nuit dans le refuge mais on a choisi de la faire en 1 jour comme entraînement pour le Pérou et la Patagonie, sachant qu’il s’agit d’une randonnée difficile avec 1000m de dénivelé positif et 1000m négatif (ce qui correspond à notre futur challenge au Pérou mais pendant 9 jours et plus haut en altitude). Comme une randonnée ça ne suffit pas dans cette région coup de cœur, on fera deux petites balades le lendemain pour admirer le lac Hooker (3h) et le glacier Tasman (40 min).

Après avoir pris les infos nécessaire, nous voulions passer par le lac Tekapo que nous avions déjà vu à l’aller, mais malheureusement il y a trop de vent et le point de vue est fermé. Nous nous dirigeons donc vers notre camping gratuit pour la nuit. Une bonne nuit de sommeil avant l’effort!

Tôt le matin, nous avons la chance de revoir le magnifique lac Pukaki mais aux lueurs du jour avec les premiers rayons du soleil.

Ce matin, nous avons de la chance avec le temps, ciel sans nuage. Nous partons donc en direction du refuge Mueller. Après 1h30 de montée assez intense, nous arrivons à la moitié. Toujours accompagnés par une magnifique vue sur les lac Mueller, Hooker, le mont Hooker et ses glaciers. La deuxième partie s’intensifie en montée, mais après 2h, nous voilà récompensés par une vue complètement dingue! Juste incroyablement beau cette nature!

Nous nous installons seul au monde sur un rocher pour la pause de midi (et faire la bonne mine = conserver notre bronzage), le glacier craque et un morceau se détache, c’est très impressionnant. Après, la pause au soleil, c’est parti pour une descente tout aussi éprouvante mais dans ce décor, ça vaut forcément la peine de souffrir un peu.
Ce soir on dort dans le camping au pied du glacier, mais avant une petite douche aux douches publiques (ça faisait 3 jours sans douche, oups).

Demain, on fait deux petites balades pour découvrir encore un peu la région et ses beaux paysages.

Installé pour l’apéro

Réveil matinal pour faire une petite balade de 3h jusqu’au lac Hooker, on décide de le faire tôt le matin histoire d’éviter la horde de touristes qui arrivent plus tard, parfait on croise seulement quelques personnes motivées comme nous, par contre vers la fin, on croise les groupes de chinois! Le temps n’est pas avec nous ce matin, c’est donc une ambiance particulière mais tout aussi belle, l’important c’était d’avoir eu le grand soleil hier! On a même vu, de loin certes, mais quand même, des perroquets alpins (les Kea), mais pas de photos (allez voir sur Google 😂), pleins de petits lapins, des oies sauvages et de jolis oiseaux!

On reprend le van, direction le glacier Tasman, petite marche de 10 minutes pour grimper sur un joli point de vue.

On reprend une dernière fois la route magnifique qui longe le lac Pukaki, on ne s’en lasse pas et le soleil et de retour! Petit teste du nouveau gadget de Julien, un drone (on va donc essayer de vous faire de belles photos et vidéos vue du ciel!).

Il est ensuite temps pour nous de conduire quelques heures direction Dunedin et sa péninsule. La ville la plus au sud que nous ferons, avec un objectif précis en tête, voir (si on a vraiment vraiment beaucoup de chance) le pinguin le plus rare du monde, j’ai nommé le pinguin aux yeux jaunes, endémique de la Nouvelle-Zélande et tout pleins d’autres animaux 😄

Des becs 😘

 

Publicités

2 commentaires sur “Le mont Cook/Aoraki et le lac Pukaki

Ajouter un commentaire

  1. C’est comme si la civilisation n’existait pas…..que de beautés simples qui nous poussent encore plus à tout faire pour conserver notre belle planète !
    Vous êtes super courageux et vos textes donnent bien l’ambiance.
    Bisous à vous deux. Dad

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :