Cusco et ses environs

De retour à Cusco après notre trek, nous avons encore quelques jours pour visiter les environs. Nous profitons pour refaire le marché de San Pedro et aller acheter pleins de fruits pour nos petit-déjeuner, des fruits secs et se balader dans les ruelles de Cusco et la place d’armes.

 

Cusco est une très belle ville même si un peu trop touristique à notre goût. On y voit des femmes, enfants et hommes vêtus avec des habits traditionnels avec des bébés lamas juste pour faire des photos avec les touristes pour quelques soles (monnaie péruvienne). Et malheureusement, les touristes paient.

Voyager longtemps, c’est aussi prendre conscience de beaucoup de choses. La pauvreté, le travail des enfants, la pollution, l’impact du tourisme des fois positif et trop souvent négatif, la surconsommation et j’en passe. Ça fait beaucoup réfléchir sur notre comportement, quel touriste sommes-nous? Ça nous fait vraiment prendre conscience que notre si belle planète est fragile et tourne à l’envers.

Nous avons encore eu la chance de voir de très belles choses par ici et d’en découvrir encore un peu plus sur la civilisation incas, si incroyable.

Après un peu de repos et une petite tourista pour moi (Julie). On part très tôt le matin, direction la Montaña Colorada (ou montagne arc-en-ciel). Devenue en une année l’endroit le plus visité dans les environs de Cusco. Pour y aller, il faut choisir une des centaines d’agences qui proposent l’excursion. Une fois chose faite, rendez-vous à 4h du matin pour le départ. Petit-dejeuner puis ascension. Départ à environ 4600m d’altitude pour une montée d’environ 1h30 jusqu’à 5200m d’altitude 🙃. Pour les plus fainéants, possibilité de monter sur une mule tirée par un péruvien! Très peu pour nous. Là, on sent vraiment l’altitude, léger maux de tête, nausée et le souffle court. Mais finalement, de la rigolade par rapport à notre trek! Au sommet, beaucoup de monde et des péruviennes qui vendent du chocolat dont du toblerone! 😂
On vous laisse admirer ces belles montagnes, on a eu de la chance il avait neigé le jour d’avant et la neige avait fondu sinon tu ne vois rien! Les couleurs sont dues au rouge de l’oxyde de fer, au vert du sulfate de cuivre et au jaune du soufre.

 

Nous redescendons ensuite sur Cusco et savourons une bonne raclette! Pas suisse mais quand même bien bonne!

Raclette à Cusco

Lendemain matin, petit-déjeuner à l’hostel avec deux fruits de la passion de la taille d’un pamplemousse 🤗, on se gave de fruits ici. Absolument tout pousse! On en revient pas, ils ont quand même 3000 sortes de pommes de terre et tout autant de maïs dont un maïs violet qu’on peut boire sous forme de jus sucré appelé chicha morada, trop bon!
On file prendre un colectivo (minibus qui font un trajet bien précis tous les jours et partent quand ils sont pleins et se remplissent encore plus en court de route!), nous en trouvons un presque plein direction Pisaq, à une bonne vingtaine de kilomètres de Cusco.

Pisaq est un petit village dans la vallée sacrée, mais on y trouve surtout les ruines incas de Pisaq qui sont vraiment magnifique. Une fois à l’entrée, on décide de prendre un guide pour en apprendre un peu plus. Ruben sera notre guide (c’est aussi important pour nous, car en voyageant sans agence de voyage on a la possibilité de faire vivre les guides locaux et en plus pratiquer notre espagnol!). Ces ruines sont une fois de plus perchées sur une montagne et la cité est immense. Il y a beaucoup de terrasses et plusieurs petits « villages », l’hypothèse est que le chef des incas (Pachacutec) vivait à Cusco et son second vivait à Pisaq. Autre fait intéressant, les murs des habitations sont construits légèrement penchés en cas de séisme!

 

À Pisaq, on peut également voir un cimetière incas. Lorsqu’un inca mourrait, son corps était séché comme une momie, en position foetale et décoré avec de l’or (symbole du dieu soleil), de l’argent (symbole du dieu lune), de la céramique (symbole de Pachamama), des pierres (symbole des montagnes) et des coquillages (symbole des lacs), ensuite il était mis dans un trou de 1m2 face au soleil.

 

Nous redescendons ensuite à pied en direction du village, on passe par le joli marché artisanal du dimanche et on mange un petit quelques choses avant de reprendre un colectivo en direction de Cusco. On lui demande de nous laisser à 8km de Cusco
À Tambomachay, il y a une jolie balade à faire jusqu’à Cusco en passant par 4 sites incas. Le premier, Tambomachay, est une immense fontaine, les bains des incas. Pour visiter tous ces sites, nous avions acheter un billet multiples entrées à Cusco mais il est aussi possible de payer chaque entrée sur place.

Tambomachay

Juste à côté se trouve Puka Pucara, il s’agit d’un poste de contrôle inca qui se trouve entre la vallée sacrée et la vallée de Cusco.

 

Nous poursuivons ensuite à pied pendant une heure, dans la campagne, jusqu’à Q’enqo, une sorte de labyrinthe inca utilisé pour embaumer les morts et faire des sacrifices.

Poursuite jusqu’au dernier site Saqsayhuaman, il y a beaucoup de monde, péruviens qui viennent profiter du soleil en famille (pique-nique, football, etc) et les touristes. Ces ruines sont immenses, il y a des megalithes immenses,probablement qu’il s’agissait d’une grande forteresse inca. Une superbe vue sur Cusco également. Les péruviens sont majoritairement catholique actuellement, mais la culture inca est quand même toujours présente. Notamment le 24 juin où il y a une grande fête dans ces ruines avec une offrande de lama pour Inti, le dieu soleil.

 

Ensuite, un petit quart d’heure de marche et nous sommes au centre ville de Cusco. Très belle journée ensoleillée!

Lendemain, direction Maras et Moray. Nous voulions aussi y aller en colectivo (c’est un peu compliqué mais pas impossible) mais finalement nous trouvons une voiture pour presque le même prix qui nous emmène sur les deux sites, parfait pour nous, une journée un peu plus reposante!

Le premier site est Moray, il s’agit de terrasses incas circulaires.

 

Les incas les utilisaient pour faire des tests agricoles. En effet, la température entre le bas et le haut varie de 15 degré environ. Il faisait donc des tests pour savoir où faire pousser le maïs, les pommes de terre, etc. Le site aurait aussi été utilisé pour créer des hybrides de plantes. Malin non?

Le deuxième site est Maras. Un petit village d’environ 1500 habitants. Il renferme des salines au milieu de deux montagnes. Chaque famille possède 5 ou plus salines et fournissent Cusco et sa région. De la montagne s’écoule une rivière salée ce qui permet d’alimenter les salines. Une fois inondées d’eau, en séchant, le sel ressort et il est ensuite récolté. Le décor est vraiment magnifique!

 

Au retour, petit stop dans une fabrique de textile. Une dizaine de famille y travaillent. Les femmes nous expliquent comment la laine de moutons et d’alpaca est traitée. Une fois récoltée, la laine est lavée 2 fois avec un savon naturel provenant d’un arbre, plus efficace que la javel! Ensuite, il faut en faire des bobines, et ça c’est tout un art. Tous les colorants sont naturels, soit des plantes, soit la cochenilles (une sorte de petit vers qui vit sur les cactus quand tu l’écrase il en sort une couleur rouge vive que les femmes utilisent même comme rouge à lèvres, avec du citrons c’est un rose et avec du sel plutôt orange!). Naturellement dingue! Ensuite il faut tisser, tout un art aussi (une chemin de table par exemple prend jusqu’à 40 jours en tout). Forcément, après tout ça, difficile de repartir les mains vides 😁

De retour à Cusco en début d’après-midi, on en profite pour faire un peu le blog et rassembler nos affaires. Demain, dernier jour au Pérou et journée tranquille, visite du musée du chocolat et massage histoire d’être en forme pour les Galapagos!

Nous avons adoré ce petit bout du Pérou. Nous avons rencontré des gens adorables, des enfants aux sourires plus que craquant avec leur grosses joues rougies par le froid!

Pleins de becs 😗

Mariage péruvien ❣️

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :