Guayaquil

Aujourd’hui, on quitte le Pérou pour rejoindre l’équateur (c’est ce qu’on croit en tout cas). Depuis Cusco, on prend un vol qui nous emmène à Lima et ensuite on doit prendre un autre vol pour rejoindre Guayaquil (d’où on partira pour les Galapagos).

Seulement voilà, on a eu beaucoup de chance durant ce voyage (bon sauf en Inde on est d’accord 😝), jusqu’à maintenant… Notre pilote nous annonce qu’un problème est survenu à l’aéroport de Lima et qu’on ne peut pas y atterrir pour l’instant. Donc l’avion va se poser à Pisco (à 20 minutes), pour refaire le plein de carburant et attendre des nouvelles de Lima.

Après près de 3h d’attente, notre avion repart pour Lima, l’équipage nous rassure en nous disant que notre vol de correspondance devrait nous attendre… (on y croit un peu quand même). Mais en arrivant à Lima, c’est le bordel complet, des milliers de personnes attendent aux guichets…

En fait, un avion aurait perdu son train d’atterrissage en décollant et a bloqué la piste ‪de 8h30‬ jusqu’à environ 15h. Du coup, notre vol pour Guayaquil est reporté au lendemain. Ce qui nous arrange pas du tout, car on a notre vol pour les Galapagos le matin et surtout notre croisière plongée qui commence…

On fait tout l’aéroport à la recherche de solutions (autre vol, bus, même louer une voiture pour aller à la frontière), mais rien n’est possible. Du coup, grosse déprime, on va louper notre croisière aux Galapagos… 😔😡😭

La compagnie aérienne nous prend une nuit avec repas inclus au Sheraton de Lima (au moins on se sera fait un 5 étoiles).

Le lendemain, on prend notre vol pour Guayaquil. À savoir que Guayaquil n’est pas la plus jolie ville à visiter, on y restera 3 jours quand même, avant de pouvoir enfin prendre un vol pour les Galapagos.

On s’installe à l’hostel Nucapacha, un hostel situé dans un quartier assez tranquille, qui possède une jolie piscine et propose des Free Walking Tour de la ville.

Piscine de l’hostel Nucapacha

Matin suivant, Javeth qui propose justement ses tours gratuits de la ville, ultra cool, nous emmène dans le centre ville pour en apprendre un peu plus sur la ville et sur son pays. Il fait 36 degrés déjà en matinée et très humide, le climat change radicalement de Cusco 😄.

En fait, Guayaquil a été la première ville équatorienne à être libérée de l’emprise des espagnoles (il y a presque 200 ans). C’est maintenant la ville la plus peuplée du pays, avec environ 3,5 millions d’habitants. C’est une ville très orientée business et qui a perdu beaucoup de son charme, notamment, car une fois libérée, les équatoriens ne voulaient plus de bâtiments coloniaux et ont presque tout détruit, afin de reconstruire comme ils le souhaitaient.

Le gouvernement tente pourtant de rendre la ville touristique, mais c’est relativement difficile surtout quand on va lire sur internet que Guayaquil est considérée comme la ville la plus dangereuse d’Équateur (honnêtement on ne s’est jamais senti en insécurité).

Mais l’histoire de la ville est très riche et notre guide nous rend la visite vraiment super intéressante.

On passe par le parc des iguanes. La ville voulait tenter de recréer un petit Galapagos et a introduit des iguanes en ville. Ce qui donne un mélange iguanes et pigeons assez marrant.

 

Puis on passe devant l’hôtel de ville, un immense bâtiment très bien conservé et dont une partie du toit a été construite par un élève de Gustave Eiffel. À l’époque, les équatoriens aimaient beaucoup la France et on retrouve quelques touches françaises en ville.

Suite de la balade sur le front de rivière, une très belle marche qui nous fait passer dans un parc remplis de fleurs et arbres exotiques.

 

On finit par un bon petit resto local et un tour dans un des seuls quartiers de type colonial de la ville, des jolis balcons et des façades pleines de couleurs.

 

Fin de journée tranquille à la piscine de l’hôtel, ce qui fait un bien fou après avoir marcher en pleine chaleur.

Le lendemain, on voulait aller visiter une ferme de cacao, mais vu que ça coûte un bras (250$ la visite…), notre super guide a essayé de nous trouver une visite moins chère.

On se rend donc au parc historique de Guayaquil. Très vite, on se rend compte que ce n’est pas vraiment ce à quoi on s’attendait… c’est en fait une sorte de zoo, avec pleins d’espèces d’animaux que l’on trouve en Equateur, ainsi que des reproductions de bâtiment et ferme d’époque, qui servaient à produire et transporter le cacao.

 

La visite (mise à par la partie zoo) est quand même très intéressante, on en apprend un peu plus sur la manière de fabriquer le cacao (qui est celui que l’on a dans notre délicieux chocolat suisse 😉).

Puis c’est retour à l’hôtel et fin de journée tranquille au bord de la piscine. On se réjouit, parce que demain, normalement 😄, on prend enfin un vol pour les Galapagos.

Des becs 😘

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :